La programmation neurolinguistique est-elle la clé pour pouvoir séduire et faire des rencontres amoureuses ?

Avez-vous déjà tenté de séduire une fille et avez échoué lamentablement ? C’est le cas de beaucoup d’hommes. Par contre, certains semblent plus à l’aise et ont plus de succès alors qu’ils ne sont pas plus beaux ou plus intelligents que vous. Comment font-ils ? Quel est leur secret pour faire des rencontres amoureuses ? Pour certains c’est peut-être juste la mise en pratique de la PNL, la programmation neurolinguistique…

La PNL, qu’est-ce que c’est ?

La PNL ou programmation neurolinguistique est une approche de la communication et de la psychologie basée sur les comportements et les processus neurologique. Elle a été créée dans les années 1970 aux Etats-Unis dans un but de thérapeutique pour soigner les états dépressifs, les phobies et les problèmes d’ordre comportemental.

Depuis lors, elle utilisée largement pour tout type de communication, notamment dans la vente et le business, pour influencer un acheteur, un client ou un partenaire commercial. Elle garde cependant un ancrage scientifique est utilisée grandement par toutes une série de sciences médicales et paramédicales comme l’hypnose ou la psychothérapie.

Quel lien avec la séduction et les rencontres amoureuses ?

Comme la PNL est utilisée pour mieux communiquer, elle peut être intégrée pour les discussions de couple, pour résoudre les problèmes conjugaux mais aussi pour approcher et commencer une discussion avec une personne du sexe opposé. En deux mots et pour faire simple, on peut l’appliquer pour draguer et augmenter ses chances de faire des rencontres.

Si vous avez une vision classique et simplifiée du fait de faire des rencontres, il est possible de consulter des sites de rencontres sérieux ou de rencontres en ligne, mais si vous voulez en savoir plus et avoir de meilleurs chances de conclure la prochaine fois que vous draguez une fille, alors cela vaut la peine de lire les lignes qui suivent.

Les différentes techniques et leurs applications pour séduire

La PNL est liée à une série de techniques simples mais efficaces qui, combinées, forment un véritable arsenal de communication, voire de manipulation si utilisée à mauvaise escient. Voici les principaux qui peuvent être d’application dans le cadre d’un samedi soir en charmante compagnie.

L’ancrage, le socle pour associer symbole et désir

L’ancrage est le fait d’associer un élément positif ou négatif avec un élément neutre. Si cette opération est répétée à plusieurs reprises, l’élément neutre devient positif ou négatif, selon le stimulus.

L’exemple le plus classique est l’expérience de base du conditionnement pavlovien. Pavlov, célèbre psychologue russe du début du 20ème siècle réalise une expérience sur un chien. Il nourrit celui-ci à intervalle régulier en faisant sonner une petite sonnette avant et pendant le repas de celui-ci. Après quelques jours, il actionne la sonnette près du chien sans lui donner de nourriture, celui-ci commence à saliver car il attend son repas. Il a associé un stimulus positif (recevoir de la nourriture) avec un élément neutre (la sonnette). Ce dernier élément devient pour lui un signal positif et il réagit ainsi de manière adéquate, comme s’il était en présente de nourriture.

Comment transposer cet exemple en séduction ? C’est relativement simple, pour être efficace, il suffit d’associer un élément à priori neutre (vous) avec un élément positif (comme un souvenir positif). Au plus l’élément positif est important et puissant en terme de sentiments au meilleure sera la connexion. Voici quelques exemples :

Vous rencontrez une fille pour la première fois lors d’une soirée. Elle vous est présentée par des amis et vous êtes en groupe tous ensemble. L’effet de groupe amènera automatiquement des discussions de toutes sortes et vous serez probablement amenés à partager des expériences ou à rire les uns avec les autres. Si vous êtes à côté d’elle, profiter des moments de rigolade pour la toucher légèrement. Cela peut être avec le dos de votre main sur son bras de manière nonchalante ou même épaule contre épaule de manière subtile. A chaque fois qu’elle s’amusera en rigolant et discutant, elle aura un contact physique avec vous, même très peu perceptible. Il est d’ailleurs possible qu’elle ne se rende pas compte consciemment qu’elle est proche de vous physiquement mais son inconscient fera le rapport entre un moment de plaisir (les rires) et votre touché.

De même si vous êtes l’un en face de l’autre, profitez d’un moment d’émotion plus intense, comme un fou rire général ou une discussion sur un sujet plus personnel, pour plonger furtivement vos yeux dans les siens.

Après quatre à cinq répétitions, le seul fait de la toucher légèrement ou de la regarder dans les yeux devrait lui rappeler l’émotion plus forte ressentie et vous aurez ainsi été associé à un moment positif dans son esprit. Le premier pas est engagé et elle sera ainsi ouverte à discuter de manière plus engagée avec vous seul si les conditions s’y prêtent. Soit si l’ambiance est chaleureuse et permet de discuter en tête à tête le soir même, soit lors d’un rendez-vous éventuel à venir qui lui paraîtra positif puisqu’elle le passera avec vous, personne associée à des émotions positives.

Si vous vous retrouvez isolé avec elle dans l’un de ces deux cas, vous aurez l’occasion de partager des choses plus personnelles car la discussion se fera uniquement ente vous deux. C’est généralement dans ce cas qu’on partage des choses plus intimes. Et c’est bien entendu ce type de sujet qu’il vous faudra pousser. Par exemple, commencez par lui demander combien de frères et sœurs elle a. Il s’agit d’une question bateau, qui n’évoquera pas de soupçons mais qui vous permettra d’aiguiller la discussion là ou vous souhaitez l’amener. Peu importe la réponse, demandez comment elle trouve la relation avec son ou ses frères et sœurs et insistez sur son sentiment à cet égard. Si elle n’en a pas, demandez-lui comment elle s’est sentie par rapport au fait de grandir seule. Dans tous les cas, elle sera amenée à parler soit d’une relation forte (entre frères et sœurs) soit d’une absence de relation qui évoquera un sentiment qui lui est propre (les enfants seuls ont d’ailleurs souvent un manquement affectif). Quoiqu’il arrive au moment où le sentiment apparait et où elle parle de quelque chose de personnel, assurez-vous d’être proche d’elle afin qu’elle associe votre présence avec une émotion plus intense que le seul fait de discuter du beau temps.

Ce sujet est un tremplin pour passer aux relations amoureuses qu’elle a connues. Aiguillez donc ensuite la discussion des relations familiales vers les relations amoureuses. Pour se faire, il faut savoir qu’un moment très fort et très personnel pour une femme est son premier baiser. Il vous faut donc discuter de ses relations passées brièvement pour ensuite lui parler de ce moment spécial et lui demander comment cela était. On peut commencer par lui poser une ou deux questions sur son premier amour pour remonter au premier baiser. Il est important que vous lui demandiez comment elle s’est sentie. C’est généralement assez facile si vous partagez vous-même votre propre expérience, elle devrait ainsi se sentir à l’aise pour parler de son expérience à elle. Lorsqu’elle explique les sensations et le sentiment qu’elle a éprouvé, il vous faudra associer cette montée d’émotions avec votre présence. Le seul fait d’être là peut suffire mais si vous avez un contact physique et/ou visuel, c’est d’autant mieux.

Instinctivement, votre proie vous aura ainsi associé à un sentiment très important pour une femme, et surtout très positif. Elle risque donc à l’avenir de penser à son premier baiser à chaque fois qu’elle vous voit et ainsi vous assimilez progressivement à cette expérience.

Vous pouvez ainsi discuter de différentes choses, mais garder à l’esprit que lorsqu’un sujet à forte émotion fait son apparition, vous devrez faire tout ce que vous pouvez pour être associé à sentiment.

Un autre type d’exemple est un ancrage sur votre copine ou votre compagne lorsque vous êtes déjà en couple. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de la séduire (vous êtes déjà ensemble) mais il y a par contre quelque chose que tous les hommes veulent, c’est faire l’amour aussi fréquemment que possible (ce qui n’est pas toujours le cas des femmes). Pour transformer votre copine ou votre femme et véritable accro du sexe, et lui donner envie sur commande, vous pouvez aussi utilisez la PNL et la technique de l’ancrage. Voici comment faire.

Lorsque vous faites l’amour, vous devez associer le moment le plus riche en émotion (l’orgasme) à un élément particulier. A chaque fois que vote copine à un orgasme, faites quelque chose de manière répétée. Vous pouvez par exemple lui mordiller l’oreille. Répétez l’expérience cinq à sept fois, à chaque fois que vous êtes au lit et qu’elle à un orgasme, vous mordillez l’oreille. En dehors de la chambre à coucher, abstenez-vous pendant cette période d’un quelconque contact avec celle-ci.

Après deux semaines (où le temps qu’il faut pour arriver à cinq à sept fois faire l’amour), mordillez-lui de la même manière l’oreille dans un contexte neutre (par exemple au restaurant ou dans le en regardant la télévision le soir dans le canapé). Automatiquement et surtout, inconsciemment, cette action va lui rappelez les différentes fois ou elle a pris son pied et elle sera directement stimulée sexuellement. Insistez un petit peu, et elle vous grimpera dessus de manière incontrôlée, sans même s’en rendre compte.

La visualisation

Une autre technique simple est l’association imaginative dans le futur, ou visualisation. Il s’agit d’associer une image cérébrale (un souvenir ou une idée) avec une personne. Dans ce cas, le but est de vous associer visuellement vous dans la tête d’une charmante demoiselle. Voici comment faire.

Lorsque vous discuter avec une fille, parlez d’un endroit que vous connaissez seul, qu’elle connait ou que vous connaissez tous les deux. L’endroit peut être commun, cela n’a pas d’importance. Ce qui est important par contre c’est que la fille que vous draguez s’y visualise en votre compagnie.

Par exemple, vous pouvez parler d’un nouveau bar à la mode que vous avez visité. Vous pouvez lui décrire l’endroit, en parlant du décor, du bar, et des petits fauteuils bleus en forme de lune en face du piano à queue (au plus il y a de détails au mieux c’est). Vous n’avez ensuite qu’à vous y décrire en sa compagnie. Vous pouvez ainsi dire : « les fauteuils sont vraiment super confortables, on devrait essayer d’y aller ensemble ». Elle se voit ensuite dans son esprit à vos côtés en train de siroter un cocktail.

De même, si elle parle d’un endroit qu’elle a visité, comme une ville à l’étranger, vous pouvez lui dire : « ça a l’air vraiment super, ça me tenterait de visiter, tu penses que tu pourrais m’accompagner si j’y allais ? ». Encore une fois, même si l’idée est totalement farfelue ou s’il est clair que vous ne vous y rendrez jamais, voir si la question est posée sur le ton de la rigolade, elle vous aura imaginés ensemble dans un endroit en particulier.

Si en plus vous pouvez utiliser cette technique avec la précédente, c’est encore mieux. Comme par exemple quand elle décrit les superbes vacances qu’elle a passé au Mexique et qu’elle vous y voit avec elle dans son esprit, vous serez associé visuellement dans son esprit avec un plus un renfort d’un sentiment positif et agréable (les vacances). Répétez cette technique à plusieurs reprises et la belle ne pourra plus s’empêcher de penser à vous.